vendredi 26 novembre 2010

Le pâté de Julie

Puriste du steak-blé d'Inde-patate, ne lisez pas ceci!!! Aujourd'hui, je cause Pâté chinois et je dévoile ma version gourmande et végé! 

Pour ceux qui ne connaissent pas le « vrai » pâté chinois, ce plat est la version québécoise du Hachis Parmentier français, du Shepherd's pie écossais ou encore des Cottages pie anglais. Pour vous dire la vérité, je ne connais aucunement ces deux derniers!! Comme je le disais plus haut, le pâté chinois se compose de boeuf haché, de maïs en crème et de purée de pommes de terre. Ce plat, typiquement québécois, aurait fait son apparition au Québec durant les années 30. Plusieurs histoires circulent sur son origine, mais aucune d'entre elles n'a su se révéler véridique! Oui! Oui! C'est vrai! Jean-Pierre Lemasson y a même consacré un livre en 2009 : Le mystère insondable du Pâté Chinois, Édition Amerik Media. C'est du sérieux!!!! 

On se demande quand même pourquoi chinois quand c'est un plat québécois?! Hé bien, on disait que c'était la nourriture de nombreux asiatiques venus construire notre chemin fer au début du XIX et que ceux-ci étaient nourris uniquement de ces trois ingrédients peu coûteux et facilement disponibles. Sinon, une autre piste avancée serait que ce plat est né dans la ville de South China aux États-Unis, dans l'état du Maine, où beaucoup de Québécois avaient émigrés fin du XIXs dans l'espoir de se trouver un emploi. Dans cette localité aurait existé le plat China Pie que les Québécois auraient transformé en pâté chinois! Deux belles histoires, mais non la véritable origine selon Jean-Pierre Lemasson. 

Ne pouvant pas réclamer la « maternité » de ce plat parce que mes ancêtres sont italiens, j'ai décidé de créer ma propre version pour ajouter un PLUS aux grandes inventions de la lignée des Da Sangallo! ;)  Si vous ne comprenez pas, lisez ceci!

Plus sérieusement, j'ai décidé de réinventer cette recette et d'en faire une version végétarienne parce que j'avais envie de changements et de trouver des alternatives pour réduire ma consommation de viandes. En cherchant des recettes végé sur le web, j'ai trouvé la recette Lentilles corail au Quinoa façon Parmentier que j'ai décidé d'adapter à mon goût! Hé! oui, je ne suis pas vraiment la créatrice de ce plat!!! Je me suis fortement inspirée de cette recette, mais j'y ai changé quelques étapes et ajouté des légumes. Je vous donnerai le lien plus bas si vous voulez lire l'originale.

C'est un peu long à préparer mais ça vaut la peine de l'essayer! Comme vous allez le constater, mon pâté est à base de quinoa, légumes au curry et purée de lentilles corail. 

Quinoa-Légumes-Lentilles
Nous avons besoin de :

Pour la purée de lentilles 
1 1/2 tasse de lentilles Corail
1 gousse d'ail
1 oignon
3 tomates coupées en dés
6 gousses de cardamome en grains
1 bâton de cannelle
1 cuillère à café de cumin en poudre
1 pincée de curcuma
500 ml d'eau
100 ml de lait de noix de coco
1/2 citron vert
1 bouquet de coriandre fraîche

Faire revenir l’oignon et l’ail haché dans une casserole chaude avec un peu d'huile quelques minutes. 
Ajouter ensuite les grains de cardamome, le cumin, le bâton de cannelle et la pincée de curcuma. Laisser embaumer. 
Mettre les tomates découpées en dés, l'eau et les lentilles.
Couvrez et laissez cuire pendant une quinzaine de minutes (les lentilles sont cuites lorsqu’elles commencent à s’ouvrir).
Lorsque les lentilles sont cuites, retirez le bâton de cannelle.
Ajouter le lait de coco, le jus de citron et quelques feuilles de coriandre (en poudre si vous n'avez pas). 
Mixez le tout avec un pied-mélangeur.
Salez et poivrez si nécessaire.

Pour la quinoa (Oui, quinoa est féminin et l'emploi du masculin est propre au Québec) 
1 tasse de quinoa
2 tasses de bouillon de légumes
1 étoile de badiane (anis)
2-3 feuilles de laurier

    Faites cuire la quinoa dans le bouillon de légumes avec l'anis et les feuilles de laurier.
    Pour la cuisson, suivez les instructions sur votre paquet.
    Salez et poivrez

Les légumes
1 à 2 courgettes 
1 poivron (couleurs au choix)
1 cuillère à café de curry
Sel et poivre

     Couper les légumes et les faire cuire à la poêle quelques instants en y ajoutant le curry. 
     Lorsque les légumes sont ramollis les mettre de côtés. 

Le montage :

Répartissez la quinoa dans un plat à gratin, mettre les légumes sur le quinoa et recouvrez avec la purée de lentilles. Vous pouvez ajouter un peu de chapelure et de fromage râpé sur le dessus. 
Enfournez et laissez cuire une dizaine de minutes.

Voila! Enjoy!

La recette dont je me suis inspirée ici

lundi 15 novembre 2010

Pop corn au curry et érable

Vous connaissez les CrackerJack, ce pop corn à la mélasse et cacahuète, qui sont dans le temple de la gastronomie sportive du baseball?! Oui? Non?! Et pourquoi je vous parle de Cracker Jack et de baseball?! Parce que la semaine dernière j'ai expérimenté une recette de Pop Corn à l'érable et curry qui m'a vaguement rappelé ce goût de Cracker Jack que je mangeais plus jeune lorsque j'allais voir jouer les Expo avec mon papa. 
Cette recette originale me vient de mon super livre: Recettes de Papilles et Molécules de François Chartier et Stéphane Modat.
Recette de Pop Corn au Curry et Sirop d'Érable
  Il vous faut:
- 5 ml (1 c. à thé) d'huile végétale
- 75 g (1/3 de tasse) de maïs à éclater
- 60 ml (1/4 de tasse) de sirop d'érable
- 5 g (1 c. à thé) de curry de madras en poudre
- 1 pincée de sel

1- faire chauffer l'huile dans une grande casserole à fond épais. Y mettre les grains de maïs
2- Couvrir et brasser vigoureusement pour éviter que les grains du fond ne brûlent
3- Quand les grains de maïs sont éclatés (cela prendra quelques minutes), faire un tri et retirer les grains non éclatés
4- Dans la même casserole, mettre le sirop d'érable et le faire réduire quelques minutes avant d’y mettre le pop corn. Mélanger et bien enduire le pop corn de caramel.
5- Étaler le pop corn sur une plaque à biscuit et le saupoudrer de curry et d'une pincée de sel. Laisser refroidir et dévorer!

Piste harmonique de Monsieur Chartier: Vous obtiendrez une harmonie parfaite avec une Boréale cuivrée.  À essayer au prochain match de Hockey faute de baseball à ce temps-ci de l'année!!!!
Je vous ai dit que j'avais aimé?! Oui, c'était bon et assez sucré! Je préfère quand même le pop corn salé, mais pour ce petit moment nostalgie ça valait amplement le coup de l'essayer!   ENJOY!
Pour l'histoire des Cracker Jack ici 

jeudi 11 novembre 2010

Robin des bois, le resto bienfaiteur

Cette semaine, j'ai eu l'occasion de dîner chez Robin des Bois le restaurant bienfaiteur. Si vous ne le connaissez pas, c'est un resto de quartier, type bistro et conviviale qui se trouve dans le Mile-End. 

Ce qu'il y a d'unique chez Robin c'est que tous les profits réalisés sur la vente des repas sont remis à des organismes de charité tels que le Chaînon, le Refuge des jeunes, Chez Doris, Jeunessse au soleil, Santropol Roulant et Cactus Montréal. En plus de remettre ses profits, ce dernier propose un programme de bénévolat pour ceux qui veulent mettre la main à la pâte. Et si vous voulez en faire plus, Robin organise aussi à l'occasion des soirées-bénéfices et vend quelques produits tels que des tabliers, bouchons, café et vin pour amasser plus de fonds.

Robin cherche à inciter les gens à une responsabilité individuelle et collective envers les personnes démunies mais ne pensez pas être importunés durant votre repas pour donner ou acheter quelques produits que ce soit. Ce sera à vous de faire les démarches auprès des employés et bénévoles si vous voulez participer ou souhaitez en savoir plus.  

Coté plats, je vous dirais que la nourriture est bonne, sans prétention et à des prix tout à fait raisonnables. L'ambiance est chaleureuse et le service courtois. Sur le menu on retrouve les classiques: salades, potage, pâtes, moules, poisson, viande, etc. 
 
Menu du midi, salade maison et penne à la Gigi
Le resto et les moules - frites
Soirée bénéfice et bouchons Robin des bois
 En plus de bien manger et de faire du bien à la communauté, Robin offre une salle de défoulement ou moyennant quelques pièces, il est possible de casser des assiettes!

La cible et les assiettes!
4653, boul. Saint-Laurent, 
Montréal, QC, H2T 1R2

mardi 9 novembre 2010

Otto Dix au Musée des Beaux Arts

Je suis allée voir dernièrement Cabaret Rouge : Le monde effroyable et beau d'Otto Dix au musée des Beaux Arts de Montréal. Peintre allemand (1891-1961) du courant de la nouvelle objectivité et de l'expressionniste, Otto peint la réalité crûment et nous présente un monde effroyable, austère, empreint d'un mal de vivre qui devient peu à peu radioactif. 

Cette exposition qui regroupe plus de 200 œuvres (gravures, aquarelles et peintures) est une première en Amérique du Nord. Ses œuvres sont regroupées en sections (six) qui retracent les grandes étapes de sa vie. Des archives telles que photos, films et courts textes d'époque liés à ses étapes nous permettent de comprendre son monde ainsi que le contexte social, culturel et politique. On commence la visite par des gravures de scènes de guerres, on se déplace dans les maisons closes, on bifurque vers des portraits et termine par des paysages bucoliques aux couleurs radioactives qui nous laissent perplexes. 

Ses thèmes aussi variés s'expliquent par sa vie ponctuée d'événements troublants. Comme il le dit, voulant faire l'expérience de la peur et de la mort, il se porte volontaire durant la Première Guerre mondiale. Suite à ce vécu, il dénonce les effets pervers de la guerre sur l'homme, la nature et le patrimoine tout au long de sa vie. 
À son retour, il s'inspire des gens de la rue et des cabarets. Il fait beaucoup de portraits de  femmes et d'anciens soldats mutilés de guerre et empreints de détresse.
À l'arrivée des nazies au pouvoir 1933, la vie change et devient austère. De plus, une forme de censure s'installe au pays ce qui empêche les peintres, dont Otto, de s'exprimer comme ils le souhaitent. Durant les années de règne nazi ses œuvres seront considérées comme dégénérées et sont interdites. Otto décide alors de faire plus de portraits « classique » avant de se faire arrêter et enfermer. Par la suite, il prend la décision de s'exiler au bord du lac Constance avec sa famille ou il peint majoritairement des paysages aux couleurs toxiques.   Son choix de couleurs exprime son dégoût pour ce monde invivable, mais lui permet aussi de rester à l'« écart » et de vendre quelques œuvres. Il fera aussi des tableaux allégoriques et religieux.
Voilà en bref, sa vie en lien avec ses œuvres qu'on nous propose au musée des Beaux Arts de Montréal jusqu'au 2 janvier.

jeudi 4 novembre 2010

Une histoire de famille

Aujourd'hui, je vais vous raconter une histoire, ou plutôt je vais vous raconter l'histoire d'une des recettes les plus vieilles au monde. Dans tous les cas, c'est une des plus vieilles transmise de bouche à oreille, de père en fille, de mère en fils, de mère en fils et de père en fils sur plusieurs générations dans une même famille. Une recette née en Italie qui a finalement abouti ici en Amérique et qui est encore aujourd'hui le plat national de toute une famille quand elle se réunit. C'est pour vous dire comme elle est bonne ma recette! ;)
Moi, c'est mon père qui me l'a transmise, et lui c'était son père qui lui avait dit, et mon grand-père l'avait apprit de son père qui lui l'avait apprise de son père juste avant de prendre le bateau pour venir ici en Amérique. Donc, c'est mon arrière-arrière-grand-père qui l'importa directement d'Italie. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Comme me l'a dit mon père, ça remonte à beaucoup plus loin. Alors, mon arrière-arrière grand père lui l'avait apprise de sa mère qui elle l'avait apprise de sa mère et elle de son père et lui par son père qui lui, l'avait apprise de sa mère. Sa mère a lui l'avait apprise de sa mère qui elle l'avait apprise de sa mère. Vous me suivez toujours?! Et vous savez quoi??! On remonte jusqu'à la renaissance comme cela, mais je vous épargne les détails et je vous dévoile l'inimaginable. Cette recette elle nous vient directement de cette grande famille florentine les Da Sangallo. Une famille d'architectes de peintres et d'ingénieurs italiens du XVs!! Et pour vous dire que je viens vraiment de cette famille je suis moi-même artiste, peintre et d'origine italienne qui porte le même nom. Ah! Ha! Tous ces éléments ne peuvent tromper les origines sérieuses de ce plat et jamais mon père ne m'aurait raconté une histoire pareille!!!! ;) Je peux vous paraître marseillaise, mais non, je suis italienne!!!.;)

Eh! bien, ce plat est en fait une sauce tomate aux spare ribs (côte levée de porc) et pepperoni. Oui, cela peut paraître spécial, mais c'est délicieux. De plus, c'est facile à préparer et pas cher!

Les ingrédients : 
— 1 grosse boîte de jus de tomate
— 1 gros oignon
— 1 à 2 gousses d'ail
— Des côtes levées de porc (environ 10-15 côtes)
— Un pepperoni

Les instructions :
Couper l'oignon finement et le faire suer quelques minutes dans une grande casserole pouvant contenir tous les ingrédients.
Ajouter l'ail
Verser le jus de tomate et amener à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter
Pendant ce temps, couper les côtes de porc individuellement.
Les faire saisir et griller à la poêle ou au BBQ. Lorsque celles-ci sont bien dorées, les ajouter à la sauce.
Laisser mijoter à feu doux et ajouter en cours de cuisson les rondelles de pepperoni
On laisse mijoter au total au moins 2 heures où jusqu'à ce que la viande se détache de l'os. 
  

Si vous voulez respecter les règles de la tradition, on sert cette sauce simplement sur un lit de linguine avec une ou deux côtelettes par personne, mais vous pouvez aussi bien sur des spaghettis! Ajouter du parmesan et quelques feuilles de basilic et le tour est joué!

Comme vous le voyez sur la photo, ce n'est pas ce que j'ai fait. Étant donné que j'avais au frigo quelques ingrédients intéressants que je devais « utiliser », j'ai ajouté un peu de persil à la sauce et mis une boîte de tomates cerise (sur lesquelles j'ai fait une petite entaille) environ 30 minutes avant la fin de la cuisson. Je l'ai servi sur des fettucines, car je n'avais pas de linguine et j'ai ajouté quelques feuilles de roquettes et des lanières de poivrons grillés. Vous pouvez jouer avec cette recette et l'adapter a votre goût.... tout comme nous le faisons depuis tant de générations!!!! haha
Enjoy!